Les biberons de lait sur un voilier

Je me souviens que c’était une de nos principales préoccupation quand nous partions toute la journée en voile avec Laurent : comment conserver son lait à température ambiante.

Nous avions l’habitude de mettre de l’eau bouillante dans un Thermos et de réchauffer son biberon en bain-marie dans une tasse. Mais ce truc ne fonctionne qu’une seule fois, puisque l’eau se refroidi rapidement une fois le Thermos ouvert.

Nous revenons d’une semaine de vacances dans le Quintana Roo au Mexique et j’y ai découvert un truc incroyable: les portions de lait individuel en Tetra Pak Grand Pré. J’ai d’ailleurs rédigé un article au sujet du lait Grand Pré sur mon autre blogue et je vous assure que ça fera parti de notre kit de survie en mer!

 

Advertisements

Comment faire du voilier sans posséder son propre bateau?

Quand on a commencé à parler de notre projet de tour du monde en voilier, la première réaction de bien des gens était: «Ouch, mais comment vous aller faire pour payer ça? C’est cher de faire de la voile, non?»

C’est vrai qu’ici au Québec, on n’a pas une très grande tradition marine (même si on est entouré d’eau et que il n’y a pas si longtemps que ça, c’était le seul moyen de transport…). Alors ça peut être très laborieux de trouver un endroit où louer des embarcations sans payer le gros prix (l’offre et la demande, on n’y échappe pas).

On fait le calcul que de louer des voiliers peut nous coûter de 800 à 2000$ par été, tout dépendant de l’endroit et de la fréquence où on en fera. Et on se rend compte qu’il est possible de s’acheter un petit bateau pour commencer pour environ 3000 à 5000$ (plus les frais de mouillage, de réparation et d’hivernage, on sait). Mais quand même, ça vient avec la liberté de commencer la journée plus tard que 9h et de la terminer plus tard que 17h. L’idée de s’acheter un petit bateau nous trottait donc dans la tête un peu.

marina

En fin de semaine, on est allé faire un tour dans mon coin de pays et on a visité les marinas de Saint-Michel et de Berthier-sur-mer. Juste pour voir les différentes marques de voiliers et commencer à voir ce qui nous plaît le plus. Et on a jasé avec plusieurs propriétaires de voilier bien sympathiques. Le constat? C’est peut-être possible de se pointer dans une marina le matin et de se faire embarquer random sur un voilier pour la journée.

Ça vaudrait le coup d’essayer avant de se lancer dans le gros achat.